La basilique Notre-Dame de l'Epine

Images en cours de chargement
La basilique Notre-Dame de l'Epine|Photo TiernyJubé de la fin du XVe siècle|Photo Yann TiernyMise au tombeau du Christ|Photo MattanaUne procession en vitrail|Photo MattanaPeintures murales (XIIIe)|Photo Philippe 28Une gargouille|Photo Vassil

La basilique Notre-Dame de l'Epine

La basilique Notre-Dame de l’Epine est un chef-d’œuvre du Gothique flamboyant. Elle est classée au patrimoine mondial par l'Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France. Elle constitue un lieu de pèlerinage depuis le Moyen Age.

Bref résumé d'histoire

La construction de l'église a commencé vers 1405-1406, elle s'étend jusqu'en 1527. C'est le pèlerinage qui est à l'origine de la construction de cet édifice étonnant pour un petit village comme l’Epine. L'église Notre-Dame de l'Epine a été élevée au rang de basilique en 1914.

Son nom lui vient de la dévotion portée à une statue représentant La Vierge portant l'Enfant-Jésus qui, d'après une légende connue au XVIIe siècle aurait été trouvée par des bergers au Moyen Age dans un buisson d'épines enflammé.

Notre-Dame de l'Epine a frappé les voyageurs et inspiré des écrivains, en particulier Victor Hugo, Alexandre Dumas, Joris-Karl Huysmans, Paul Claudel et Paul Fort.

Une basilique aux dimensions de cathédrale

La basilique Notre-Dame de l’Epine est de style gothique flamboyant, ses dimensions sont celle d’une cathédrale. La façade, qui s'inspire probablement de celle de la cathédrale de Toul comporte trois portails surmontés de deux flèches. Celle de droite mesure 55 mètres. La basilique possède de remarquables gargouilles. La galerie des rois comprend 28 statues représentant la lignée royale des ancêtres du Christ.

L'intérieur, très pur, exprime la perfection de l'architecture gothique. On peut admirer un jubé de la fin du XVe siècle dont l'arcade droite abrite la statue de la vierge à l'origine de la renommée du lieu. Egalement une vierge vénérée (vers 1300), une vierge assise (XVe siècle) et un Saint-Jacques en bois (XVIe siècle). Des autels datés de 1542, une poutre de gloire du XVIe siècle.

A voir également une tribune (XVIe) ornée de huit apôtres et de sept dieux païens et un orgue de chœur de la maison Merklin installé en 1889. Egalement des vitraux des XIXe et XXe siècles, fabriqués notamment par les maisons Champigneulle et Lorin.

Les itinéraires passant par ce lieu

Infos pratiques :

Adresse :
Avenue du Luxembourg,51460 L'Epine
Tel :
33 (0)3 26 66 96 98

La visite est libre.
facebook
twitter
googleplus
linkedin