Besançon

Images en cours de chargement
La ville de Besançon|Photo Arnaud25La Citadelle de Besançon|Photo ville de BesançonLa Citadelle de Besançon|Photo Christophe FinotRue de Mayence dans le quartier Battant|Photo Arnaud25Le palais Granvelle|Photo Simon EdelsteinLe musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon|Photo Arnaud25

Besançon, ville d'Art et d'Histoire

Capitale de la région Franche-Comté, la ville d'Art et d'Histoire de Besançon est dominée par l'imposante silhouette de sa citadelle. Sa géographie et son histoire spécifique ont fait d’elle tour à tour une place forte militaire, une cité de garnison, un centre politique et une capitale religieuse. Besançon a gardé de nombreuses traces des différentes périodes de son histoire de l'Antiquité au XIXe siècle.

Bref résumé d'histoire

Besançon est l'une des plus grandes villes de la Gaule belgique, puis de la province de Germanie supérieure. Les Romains agrandissent la cité et l'embellissent en y construisant de nombreux édifices, ils élèvent un amphithéâtre (arènes de Besançon) pouvant accueillir jusqu’à 20’000 spectateurs.

En 1032 Besançon est rattaché au Saint-Empire romain germanique. Elle est soumise à l'Empereur, mais elle se gouverne par elle-même. Besançon restera ainsi une «ville libre» pendant près de 400 ans. Les ducs de Bourgogne, devenus maîtres de la Franche-Comté, sont les «protecteurs » de la ville libre impériale que reste toujours Besançon. C'est une période de prospérité.

A l'époque de la Renaissance, la Franche-Comté appartient de nouveau à l'Empire germanique. Toute la région bénéficie des faveurs de Charles Quint et Besançon devient la cinquième ville impériale et s'embellit de monuments, en particulier le palais Granvelle et l'hôtel de ville. Louis XIV décide de faire de Besançon l’un des maillons essentiels du système de défense de l'Est de la France. Il confie à Vauban le soin de remanier entre 1674 et 1688 la citadelle.

Le centre historique

Le centre historique de Besançon est situé en contrebas de la citadelle. La Grande-Rue et la place de la Révolution sont très animées. Le quai Vauban possède des maisons à arcades donnant sur la rivière Doubs. Le centre ancien de Besançon comporte par ailleurs une trentaine d'hôtels particuliers des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles qui sont remarquables, en particulier les hôtels Mareschal, de Champagney et Terrier de Santans construit vers 1770.

Le palais Granvelle est un magnifique édifice édifié de 1534 à 1542. Il témoigne de l'ouverture de l'architecture comtoise aux influences italiennes et de la prospérité de la ville au XVIe siècle. Il abrite le musée du Temps dédié à l'horlogerie.

La citadelle de Besançon

Chef-d’œuvre de l'ingénieur Vauban, la citadelle de Besançon constitue un remarquable témoignage de l'architecture militaire du XVIIe siècle. Inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO, elle est considérée comme l’une des plus belles de France. Située sur le mont Saint-Etienne, elle surplombe de plus de 100 mètres la vieille ville de Besançon enserrée dans un méandre du Doubs, et s’étend sur 11 hectares. Ses remparts longs de près de 600 mètres, larges de 5 à 6 mètres et hauts de 15 à 20 mètres, épousent un escarpement rocheux et offrent des panoramas uniques sur la ville.

Les édifices religieux

Après avoir acquis un siège épiscopal dès le IIIe siècle, les églises et les abbayes se multiplient à Besançon pendant la période du haut Moyen Age. D'importantes constructions ou reconstructions des édifices religieux ont ensuite lieu au XIe siècle.

L'édifice religieux le plus important de Besançon est la cathédrale Saint-Jean, d'architecture gothique, Elle date des IXe et XVIIIe siècles. Elle comporte deux absides et renferme un chef-d'œuvre de Fra Bartolomeo, le tableau de la Vierge aux Saints peint en 1512. Sa splendide horloge astronomique est composée de 30’000 pièces, elle fut commandée en 1858 par le Cardinal Mathieu.

En dehors de la vieille ville, parmi les édifices catholiques d'importance, se trouve la basilique Saint-Ferjeux de style Romano-byzantin et la chapelle du XIXe siècle Notre-Dame des Buis qui domine la ville de Besançon à 491 mètres d'altitude.

Les musées

Le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie
Le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie est le plus ancien musée public de de France, il a été créé en 1694. Il abrite une belle collection d'Antiquités égyptiennes, gallo-romaines, des statues et objets du Moyen Age et de la Renaissance. La collection la plus importante de la partie archéologique est consacrée à la période gallo-romaine avec notamment des mosaïques. Les collections de peinture illustrent les principales tendances de l’art européen du XIVe au XXe siècle. Le musée possède l’un des plus importants cabinets de dessins de France
Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie - 1 pl. de la Révolution, 25000 Besançon - Tél. 33 (0)3 81 87 80 67.

Le musée de la Résistance et de la Déportation
Le musée de la Résistance et de la Déportation figure parmi les plus importants de sa catégorie au niveau national. Il se compose de vingt salles, retraçant les thèmes liés à la Seconde Guerre mondiale (le nazisme, l'Occupation, le régime de Vichy, la Résistance, la Libération, la Déportation) à travers des photographies, des textes, des documents et des objets de collection originaux.
Musée de la Résistance et de la Déportation - 99 rue des Fusillés, 25000 Besançon - Tél. 33 (0)3 81 87 83 12.

Le musée Comtois
Le musée comtois transmet l’histoire des hommes et des paysages qui ont forgé la Franche-Comté au cours des derniers siècles. Il aborde les grands thèmes : se divertir, se nourrir, croire, travailler. L'aile dédiée à l'art du fer est particulièrement intéressante.
Musée Comtois - 99 rue des Fusillés, 25000 Besançon - Tél. 33 (0)3 81 87 83 33.

Le musée du Temps
Le musée du Temps a un son concept est unique en Europe, il regroupe des collections d'horlogerie (montres, cadrans solaires101, sabliers, ensemble des moyens de mesure du temps) 
Musée du Temps - 96 Grande Rue, 25000 Besançon - Tél. 00 (0)3 81 87 81 50.

La maison natale de Victor Hugo
La maison natale de Victor Hugo est un appartement/musée où est né l'écrivain humaniste Victor Hugo en 1802. Le lieu n’est pas conçu comme un musée, mais comme un espace vivant de réflexion. Il s’appuie sur des thématiques chères au poète : liberté d’expression, misère-égalité-justice, enfance-éducation, liberté des peuples-République.
Maison natale de Victor Hugo - 140 Grande Rue, 25000 Besançon - Tél. 00 (0)3 81 41 53 65.

Le muséum d’Histoire Naturelle
Le muséum réunit des collections naturalisées et surtout des collections variées d’insectes, de poissons, d’oiseaux et de mammifères présentés au sein de quatre espaces : un insectarium, un aquarium, un noctarium et un jardin zoologique.
Muséum d’Histoire Naturelle - Citadelle, 25000 Besançon - Tél. 33 (0)3 81 87 83 05.

Les vestiges gallo-romains

Durant l'Antiquité, Vesontio (Besançon) est une métropole importante de la Gaule romaine. Elle se pare de monuments dont certains ont subsisté. Le monument le plus emblématique et le mieux conservé est la porte Noire, un arc de triomphe gallo-romain édifié sous Marc Aurèle au IIe siècle dans le quartier Saint-Jean.

En contrebas, dans le square Castan il subsiste ensemble de vestiges archéologiques du IIe siècle ou du IIIe siècle composé notamment de huit colonnes corinthiennes. Sur l'autre rive du Doubs, dans le quartier Battant, les vestiges des arènes de Vesontio sont visibles. Seuls quelques gradins et des fondations ont été mis à jour.

La première ville verte de France

Avec 2’408 hectares d'espaces verts, dont 2’000 hectares de forêts, Besançon est souvent reconnue comme la première ville verte de France. Le centre historique est entièrement ceinturé d'espaces verts.

Plusieurs promenades sont agréables : les jardins de la Gare d’eau qui longent le Doubs jusqu’au secteur Chamars, la promenade Chamars a été aménagée au XVIIIe siècle, au sud se trouve la promenade Micaud aménagée progressivement sur trois hectares à partir de 1843 et en plein cœur de La Boucle, la promenade Granvelle est un ancien jardin privé du palais Granvelle datant du XVIe siècle.

On peut découvrir Besançon à bord de la vedette "Le Battant". Une croisière commentée au cœur de la ville de Besançon avec des passages d'écluses et le tunnel sous la citadelle. Durée de la visite : 1h15, embarquement au pont de la République. Tél. 33 (0)6 64 48 66 80.

Infos pratiques :

Adresse :
25000 Besançon

A savoir :
Office de Tourisme et des Congrès de Besançon
2 Place de la 1ère Armée Française, 25000 Besançon
33 (0)3 81 80 92 55

La visite est libre.

A voir absolument

  • La citadelle de Besançon
  • Le centre historique
  • Le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie
  • Le palais Granvelle
facebook
twitter
googleplus
linkedin