L’abbaye de Mozac

Images en cours de chargement
La châsse de Saint-Calmin et de Sainte-Namadie|L’abbaye de Mozac|Chapiteau de l'Apocalypse||Stephen ShanklandL’abbaye de Mozac|Photo Martin M. MilesChapiteau de l’abbaye de Mozac|

L’abbaye de Mozac

La grande renommée de l'abbaye Saint-Pierre de Mozac est due à la qualité de la facture de ses chapiteaux romans, à sa crypte préromane découverte et à la conservation de la châsse de son fondateur, Saint-Calmin, qui est le plus grand reliquaire au monde en émaux limousins du Moyen Age. L'abbaye est inscrite dans le «Grand itinéraire culturel européen» comme un des sites clunisiens emblématiques.

L'église possède plusieurs styles architecturaux à la suite de nombreuses modifications au fil des siècles. Ainsi après les tremblements de terre qu'elle a subis au XVe siècle, certaines parties romanes de l'édifice furent restaurées en gothique.

Bref résumé d'histoire

L'abbaye a été vraisemblablement fondée au VIe ou VIIe siècle à proximité de la cité marchande de Riom et sur le passage de l'ancienne voie romaine entre Augustonemetum et Avaricum, ce qui facilite son développement économique et ses communications. Elle est régie dès l'origine par la règle de saint Benoît.

En 764, le roi Pépin le Bref donne à l’abbaye les reliques de saint Austremoine, le premier évêque et l’évangélisateur de l'Auvergne. Elle devient alors une abbaye royale, cette protection royale sera renouvelée par des souverains successifs (Philippe Ier, Louis VII, Philippe-Auguste, Louis VIII et Louis IX).

La décadence constatée dans la communauté religieuse en 1095 la fait mettre sous la tutelle de l'abbaye de Cluny. L'abbaye de Mozac est le théâtre d'un conflit armé en 1595, le roi de France Henri IV donne ordre au comte d'Auvergne de faire démolir les fortifications. Les moines la quittent à la Révolution française et l'abbatiale deviendra l’unique église paroissiale du village de Mozac en 1790.

Les bâtiments conventuels

Autour du cloître s'organisait la vie monastique de l'abbaye Saint-Pierre de Mozac. La cour permettait aux moines de se rendre à l'église, à la sacristie, à la salle capitulaire, au dortoir, au réfectoire, à la bibliothèque, au scriptorium ou encore aux écuries et autres ateliers, sans quitter leur enclos.

Les chapiteaux avec leurs sculptures ornées sont le point culminant de l'abbaye de Mozac, elle est considérée comme le précurseur d'un style auvergnat.

Le chœur roman a été détruit par les tremblements de terre du XVe siècle, il a été est reconstruit en style gothique, mais sans le déambulatoire et les chapelles rayonnantes. On peut admirer un riche bestiaire roman (griffons, dragons, singe cordé) et des stalles du XVe siècle.

Le linteau en bâtière roman dit de «l'Hommage» se situe au-dessus de l'ancienne porte (aujourd'hui murée) qui permettait de circuler entre le bras sud du transept et le cloître. C’est le seul élément du cloître datant du XIIe siècle qui est resté en place.

La châsse de saint Calmin

La châsse de saint Calmin constitue la partie la plus importante du trésor des moines de l'abbaye de Mozac. C’est une pièce maîtresse de l'émaillerie limousine du XIIe siècle, c’est la plus grande châsse au monde. Les ossements des époux fondateurs de l'abbaye, Calmin et Namadie, sont entreposés dans ce coffre qui est la plus grande châsse en émaux champlevés du monde. Sa structure est en bois. On y a fixé quatorze plaques de cuivre sur lesquelles on a coulé l'émail dans de petites ciselures.

On peut y voir également la châsse de saint Austremoine du XVIIe siècle. C’est l’une des rares châsses peintes que possède la France.

Le château de Portabéraud

Le château de Portabéraud est une demeure de charme et d’agrément édifiée vers 1750 sur les ruines du château féodal qui protégeait l’abbaye royale de Mozac. Portabéraud est un parfait exemple des folies construites par les notables du siècle au XVIIIe siècle. Un témoignage de l’art de vivre galant du siècle des Lumières, le portail et les escaliers ornés de ferronneries typiques de l'art auvergnat du XVIIIe siècle, les statues de terre cuite du jardin, les pièces principales du château avec leurs portes sculptées et les sols en pierre de Volvic.

Ouvert tous les jours sauf le samedi du 1er août au 30 septembre de 14h à 18h30.
Château de Portabéraud - Portabéraud, 63200 Mozac - Tél. +33 (0)4 73 38 57 79.

Les itinéraires passant par ce lieu

Infos pratiques :

Adresse :
Rue de l’Abbaye,63200 Mozac
Tel :
+33 (0)4 73 38 99 94

Tarifs :
Entrée gratuite

Horaires :
Novembre à avril : 9 h à 17 h.
Mai à octobre : 9 h à 18 h 45.

La visite est libre. Visite guidée.
facebook
twitter
googleplus
linkedin