L’abbaye de Royaumont

Images en cours de chargement
L’abbaye de Royaumont|L’abbaye de Royaumont|Photo Vincent MadridLe réfectoire des convers|Photo Pierre PoschadelLe cloître (côté nord)|Photo Pierre PoschadelLe palais abbatial (1787)|Photo VandenfLe jardin d'inspiration médiévale|Photo Clicsouris

Un ancien monastère cistercien

L'abbaye de Royaumont est la plus grande abbaye cistercienne d’Ile-de-France. Elle a été édifiée entre 1228 et 1235 par le roi Louis IX. Le cloître gothique est l’un des plus beaux du Nord de la France. Les bâtiments conventuels possèdent des dimensions impressionnantes. L’environnement est parfaitement préservé, le parc et les jardins sont labellisés «Jardin remarquable».

Bref résumé d'histoire

L’abbaye de Royaumont fut fondée en 1228 par le roi Louis IX avec le soutien de sa mère Blanche de Castille. Richement dotée par le roi qui aimait à s’y retirer, elle connut au XIIIe siècle un grand rayonnement. Affaiblie par la guerre de Cent Ans et les famines du Moyen Age, l’abbaye est fragilisée. Lors de sa mise aux enchères en 1791, elle ne comptait plus que dix moines. Son nouveau propriétaire la transforma en filature de coton et détruira l’église, les matériaux furent employés à la construction d’un village ouvrier.

En 1869 l’abbaye de Royaumont retrouva sa vocation première accueillit des religieuses de la Sainte-Famille de Bordeaux. Elles entreprirent de la restaurer dans un style néogothique. En 1905 elles furent contraignirent à l’exil. Puis l’abbaye deviendra au cours du XXe siècle un lieu de rencontre et de recherche dans le domaine des sciences humaines et de la musique.

L’architecture

Le plan de l'ensemble est celle d'une abbaye cistercienne traditionnelle du XIIe siècle remontant à Bernard de Clairvaux. Avec des dimensions toutefois plus généreuses en raison du nombre important de moines qui résidaient. L'abbaye de Royaumont conserve son apparence médiévale en dépit de la destruction de l'église. La plupart des dépendances à vocation agricole ont disparu, mais les bâtiments sauvegardés ont été restaurés depuis le XIXe siècle et ils permettent de se représenter son ancienne structure.

La visite de l’abbaye

On peut y découvrir le bâtiment des latrines, le bâtiment des moines, les vestiges de l'église, le cloître, le réfectoire des moines, les cuisines et l'aile des convers. On peut par ailleurs apercevoir le palais abbatial du XVIIIe siècle.

L'entrée vers l'intérieur de l'abbaye s'effectue par le passage-parloir dans le bâtiment des moines. Le cloître est ouvert à la visite ainsi que quatre salles du rez-de-chaussée sont ouverts à la visite ainsi que la salle du chapitre, la sacristie, le réfectoire des moines et la cuisine.

Le palais abbatial

Le palais abbatial a été construit en 1787. Il se situe à l'ouest des bâtiments monastiques. C’est un bâtiment massif orné d'une galerie à perron sur trois de ses façades. Le rez-de-chaussée était réservé au service et contenait la cuisine et le bûcher. Il a été ultérieurement transformé en bibliothèque.

Le jardin d'inspiration médiévale

Un jardin d'inspiration médiévale a été aménagé, il est labellisé «Jardin remarquable». Il est composé de neuf carrés clôturés par des châtaigniers. Il accueille une exposition thématique de plantes.

Infos pratiques :

Adresse :
Fondation Royaumont,95270 Asnières-sur-Oise
Tel :
33 (0)1 30 35 59 70

Tarifs :
Adulte : 7,50 €
Enfant (7 à 18 ans) : 5,50 €

Horaires :
Ouvert tous les jours de l'année de 10h à 18h (17h30 de novembre à février).

La visite est libre.
facebook
twitter
googleplus
linkedin