L'abbaye Saint-Sauveur de Charroux

Images en cours de chargement
Saint-Sauveur de Charroux et la tour Charlemagne |Photo RobinP1951Intérieur de l'abbatiale Saint-Sauveur|Photo Monestirs PuntcatLa tour Charlemagne de l'abbatiale Saint-Sauveur de Charroux|Photo Monestirs PuntcatLa tour Charlemagne de l'abbatiale Saint-Sauveur de Charroux|Photo Kristobalite

L'abbaye Saint-Sauveur de Charroux

Aux confins du Poitou et du Limousin, l'abbaye bénédictine Saint-Sauveur de Charroux, fondée au VIIIe siècle, est un témoignage majeur de l'architecture bénédictine. Elle est en ruines de nos jours.

Bref résumé d'histoire

L’abbaye Saint-Sauveur est fondée à la fin du VIIIe siècle par Roger, comte de Limoges, sous la protection de Charlemagne. Une relique de la Sainte-Croix attire les pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle. Riche de nombreuses donations, certaines de ses possessions sont très éloignées, ce qui lui confère une puissance et une renommée jusqu’aux Flandres.

L’abbaye a exercé une influence spirituelle et sociale en étant le siège de cinq conciles du Xe au XIIe siècle. Le plus important, celui de 989, institue le mouvement spirituel et social dit de la «Paix de Dieu» qui fonde les bases morales de la société médiévale occidentale.

L’architecture de l'abbaye

L'abbatiale Saint-Sauveur de Charroux appartient au style Roman poitevin à l'exception de sa façade occidentale qui relève du style Gothique. Il ne reste que la tour-lanterne du XIe siècle, dite tour Charlemagne. Elle fait 12 mètres de diamètre et 37 mètres de hauteur. Son plan est octogonal.

  • La rotonde a un triple déambulatoire. L'aménagement d'un tel espace permettait d'accueillir les pèlerins et de les laisser circuler devant les reliques et les autels mineurs sans perturber d'éventuelles cérémonies ou recueillement des moines.
  • La salle capitulaire a été refaite sous l'abbé Jean Chaperon avec huit travées d'ogives et une porte gothique flamboyant donnant dans l'église romane. Elle est du XVe siècle. Elle est voûtée de six croisées d'ogives gothiques.
  • La salle dite "du trésor" est composée de reliquaires, ils sont exposés dans une vitrine. La plus belle pièce, le reliquaire aux anges, est une boîte carrée en argent doré, portée par un pied.
  • Le chauffoir est une salle aux belles croisées d'ogives. Elle servit de chapelle au XIXe siècle, d'où la présence d'un autel. Cette pièce, la seule qui soit chauffée, elle servait de salle pour les travaux d'écriture des moines.

Infos pratiques :

Adresse :
Place Saint-Pierre,86250 Charroux
Tel :
33 (0)5 49 87 62 43

Tarifs :
Adulte : 3 €
Moins de 18 ans : gratuit

Horaires :
Ouvert tous les jours sauf le lundi.
2 mai au 31 août, 9h30 à 12h30 et 14h à 18h30
1er septembre au 30 avril, 10h à 12h30 et 14h à 17h30

La visite est libre. Visite guidée.
facebook
twitter
googleplus
linkedin