Dossier(s) : Personnages > Personnages Epoque Moderne > Rousseau, Jean-Jacques > Les lieux rousseauistes > 

Rousseau à Lyon


© Incoprom, Genève et Institut de France, Paris


article précédent article suivant

 



Lyon
© Collection Jean-Jacques Monney, Genève

Le premier séjour de Jean-Jacques Rousseau à Lyon date de février 1730 : il accompagne le maître l'abbé Gaime (rencontré à Annecy, qui lui enseigne la musique.

Après quelques brèves étapes dans la capitale des Gaules, il s'installe en avril 1740 comme précepteur de Jean de Mably, Grand Prévôt de Lyon. C'est là qu'il rédige son Projets de notation musicale, qu'il présentera à l'Académie des Sciences de Paris en 1742.

Rousseau repasse ensuite à Lyon plusieurs fois, mais on doit surtout retenir l'épisode de mars 1770. Il compose une partie de la musique de son Pygmalion (qui, pour l'essentiel, fut mis en musique par Coignet), et ce mélodrame connaît un grand succès, avec 17 représentations pendant le seul séjour de Rousseau.

Au même titre que Paris, Lyon représenta donc, pour Rousseau, le lieu d'une solide formation intellectuelle. Mais comme à Paris, Jean-Jacques éprouva à Lyon la solidarité des arts et des mauvaises mœurs :

"Il m'en est resté une impression peu avantageuse au peuple de Lyon, et j'ai toujours regardé cette ville comme celle de l'Europe où règne la plus affreuse corruption "
( Confessions).


article précédent article suivant
 
Pour en savoir plus
Pygmalion




 
Personnages liés

Rousseau, Jean-Jacques


 
Périodes liées

Epoque moderne