Dossier(s) : Personnages > Personnages Moyen Age > Boniface VIII > 

Boniface VIII

Anagni, Etats de l'Eglise, 1235 - Rome, 1303
Source Encyclopédie Wikipédia


 



Le pape Boniface VIII


Sommaire

     Biographie
     Bibliographie

 

Boniface VIII (ca. 1235-1303), originaire d'Anagni dans le Latium en Italie, de son vrai nom Benedetto Caetani, est un pape de l’Église catholique romaine. Dans la prophétie de saint Malachie, il est connu sous la devise « Ex undarum benedictione » (De la bénédiction des ondes). Ses armes portaient des ondes, et son prénom original était Benedetto, qui signifie « béni » en italien.

Biographie

D'abord avocat et notaire du pape à Rome, il obtint le chapeau de cardinal en 1281 par Martin IV et fut élu pape le 24 décembre 1294 après la démission de Célestin V. Bien que son élection fût régulière, on l'accusa d'avoir poussé son prédécesseur, qu'il fit emprisonner pour éviter le risque de schisme, à se retirer. Une fois arrivé au pouvoir, il mit l'interdit sur le royaume du Danemark.

De même que Grégoire VII, ce pontife voulait élever la puissance spirituelle au-dessus de la puissance temporelle, et prétendait disposer des trônes ; il eut de vifs démêlés avec les Colonna, qui soutenaient les droits de la couronne d'Aragon, avec l'empereur d'Allemagne, mais surtout avec Philippe le Bel en France. Il incita les princes allemands à se révolter contre Albert Ier.

Il délia les sujets de Philippe le Bel de leur serment de fidélité et fulmina contre lui les célèbres bulles Clericis laicos, Ausculta fili– dont Pierre Flote, juriste du roi, écrivit une version falsifiée – et la fameuse Unam Sanctam prônant la supériorité des papes sur les rois (du spirituel sur le temporel). Boniface VIII écrivit également une bulle d'excommunication, Super Petri Solio, mais elle ne fut jamais publiée : le roi fit appel au concile et lui envoya une armée qui le fit prisonnier à Anagni. Il fut arrêté le 8 septembre 1303 par Guillaume de Nogaret, nouveau conseiller du roi, d'après les ordres de Philippe, qui voulait l'amener en France et le faire juger par un concile. Ce faisant, il se couvrit de sa tiare, prit en main sa crosse et les clefs, en disant : «Je suis pape, je mourrai pape». Il se vit maltraité par Sciarra Colonna. Tiré des mains des Français le 9 septembre par une révolte de la population d'Anagni, il tomba malade par suite des mauvais traitements qu'il avait subis, et mourut au bout d'un mois à Rome le 11 octobre 1303. Il avait déclaré l'année 1300 jubilaire.

Il déclara les Fraticelli hérétiques en 1296. Il canonisa Louis IX en 1297, désormais appelé saint Louis de France. En 1298, il fait promulguer le recueil de décrétale appelé Sexte. Le Père Luigi Tosti a donné en 1846 une Histoire de Boniface VIII traduite par l'abbé Marie-Duclos.

Bibliographie

 Boniface VIII : Un pape hérétique ?, Agostino Paravicini Bagliani, Payot, 2003
 L’Attentat d’Anagni : Le conflit entre la Papauté et le Roi de France, Antoine de Lévis-Mirepoix, NRF, 1969
 Pour le contexte, cf. Yves Congar, (texte intégral), Paris, Cerf, 1997. Voir pp. 90-296 et spécialement pp. 252-262 sur Papes et canonistes, théoriciens du pouvoir pontifical comme « plenitudo potestatis »


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Wikipédia en français




 
Personnages liés

Philippe IV le Bel


 
Thèmes liés

Religions


 
Périodes liées

Moyen Age